Découvrez Lanaudière

Lanaudière, c’est le Québec en miniature.

Appuyée sur la rive nord du fleuve St Laurent, au sortir de Montréal, la vaste région de Lanaudière joue la variété des paysages tout au long des routes qui remontent vers le nord où elle se perd dans les monts et les vallées encore sauvages de la chaîne Laurentienne.

Le long du fleuve, suivez la première route carrossable entre Montréal et Québec.

 

Emprunter » Le Chemin du Roy« ,  la route (toujours fréquentée) des pionniers, vous plonge à tout moment dans l’histoire du Québec. Les vieilles demeures de pierre qui la jalonnent, les traces des anciennes seigneuries, les rangs qui quadrillent la campagne et mènent aux fermes et autres centres de production typiques de la région, entourent des villages pittoresques. Par endroit, la terre et l’eau vous surprennent. Vous vous retrouvez sur une île … à l’atmosphère bien différente. Autre surprise, près du village de Lanoraie, la découverte de secrètes tourbières protégées, dont l’eau est aussi pure que dans les solitudes nordiques.

Dans la plaine fertile, on a banni le tabac.

En poursuivant votre route vers le nord, vous vous étonnerez peut-être de découvrir des fermes aux bâtiments (abandonnés) bizarres. Ce sont d’anciens producteurs de tabac. Pour remplacer cette production qui fit les beaux jours de plus d’un, le courage et l’imagination ont pris le pouvoir.
Des vignobles, courgeries, production de champignons et autres nouvelles exploitations sont venus s’installer à proximité des terres à érablières. Découvrez les…à pied, à vélo, à moto… au gré des six circuits des « Chemins de Campagne« . La saison des sucres (tout début du printemps) anime la région et réjouit les gens du cru qui se retrouvent dans les « cabanes à sucre » pour des agapes peut-être « caloriques » mais surtout très chaleureuses. Consultez nos pages « activités, attraits et événements » pour plus d’informations.

Les mots Piedmont, pourvoirie ou Zec vous indiquent que vous êtes dans le nord.

7 chutes à Saint-Zenon En réalité, pas besoin des mots. La montagne qui se dessine tout à coup à l’horizon de votre route vous annonce que vous atteignez la partie la plus sauvage, la plus préservée de Lanaudière où plus d’un sentier ou  rue prend le nom de Piedmont. Ici, on n’exagère pas quand on parle pureté de l’air, de dix mille lacs et eaux vives, de montagnes, de forêts profondes, de rivières rapides, de chutes… et de rencontres surprenantes. Pas moins de 6 parcs régionaux jalonnent la région et participent à la protection de la nature. Ajoutez les réserves fauniques Rouge-Matawin et Mastigouche et le fameux Parc national du Mont Tremblant dont une bonne partie s’étend  sur le territoire lanaudois. Si vous êtes amateurs de pêche et de chasse, renseignez-vous, Lanaudière offre un ensemble de territoires réservés regroupés en zecs et  pourvoiries réputés.


Conception graphique : Kiwigraphik | Réalisation : NeXion